Alfredo Mendoza s'intéresse à la compulsion allégorique de prototypes humains, connus ou anonymes, présents ou absents, épiques ou ordinaires. Il s'intéresse au fardeau de la subjectivité qui émane de l'évocation de personnages atypiques, et même de l'idée d'imaginer des rencontres instantanées et des colloques entre eux, dans des scénarios abstraits, dépourvus de référentialité, pesant l'influence de leurs empreintes existentielles et la validité de leurs héritages. Le passé et le présent, la vérification et la dissidence, la réalité et la fiction, sont des ingrédients essentiels de la dichotomie qui se dégage de presque tous ses portraits. L'équilibre, la comparaison symbolique des temps et des circonstances de la vie, sous-tend les toiles créées par Alfredo.

David Mateo
, Critique d'art
 
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
Follow us